Artistes : notre créativité et ses mystères

Que notre kiff soit de d’imaginer des vêtements, de créer des chorés, de composer des chansons ou d’inventer des petits plats, on doit à un moment donné passer par cette étape où les idées et les envies s’implantent dans notre esprit et notre corps. C’est comme ça : le choix de l’art confronte perpétuellement celui qui le fait à la question de l’inspiration et de ses manifestations. Peintres, chorégraphes, musiciens, poètes (pouet) … sont continuellement amenés à éprouver leur créativité.

Pour certains, cette créativité est une super copine sur laquelle ils s’appuient sans même s’en rendre compte ; pour d’autres, elle est un exutoire qui s’impose dans les moments de vie difficiles. Selon l’artiste, sa personnalité, son vécu, ce qui déclenche la création est naturel, laborieux, agréable, douloureux, familier, indompté…mais toujours de l’ordre du mystère ou en tous cas de l’impalpable.

L’étant moi-même, j’ai dans ma vie, eu le loisir d’observer beaucoup d’artistes – dont moi en prems hein #autolâtrie – et je me suis dit qu’un petit article en hommage à cette curieuse « Chose » qui nous permet de faire tout plein de beaux dessins, photos, chorégraphies, musiques, sculptures en pâte à pain…

Eh ben ce serait bien.

 

LA CRÉATIVITÉ : COMMENT QU’ON L’ATTRAPE ?

C’est une des questions qui revient le plus souvent quand on interroge un artiste : « D’où vous viennent vos idées ? » Traduction journalistique : « Tu les as trouvés où tes trucs-là  ? Ce serait pour ma petite nièce qui veut faire clown plus tard…»

Bah j’en sais rien Ginette ! Nan mais c’est vrai, d’où qu’elles nous viennent ces idées ? Boudi ! Si on avait l’adresse exacte de l’endroit où il fallait se pointer pour attraper une BONNE GROSSE INSPIRATION… on y serait tous là, prêts à payer notre billet (bah ouais vous imaginez bien qu’un tel lieu ne pourrait rester gratos bien longtemps) !

Mais bon IdéeLand n’existe pas. La bonne nouvelle c’est que les idées ça reste gratuit donc, la mauvaise c’est qu’on ne sait toujours pas comment qu’on les attrape…

 

POUR CRÉER, IL FAUT…SOUFFRIR, DOUILLER, MORFLER, GALÉRER SA MÈRE !

Donc, il n’y a pas de jardin magique ou de capsule électro-thermo-génératrice de puissance sensitive nucléaire, dans lesquels on pourrait s’enfermer quelques temps pour devenir un génie créatif. Oh ! Dommage.

Mais, il court dans les rues une folle rumeur selon laquelle : si vous vous cognez les deux gros orteils (NUS !) très très fort dans une porte blindée (trois fois ! ) ; que vous vous jetez ensuite la tête la première contre un grillage électrifié ( de préférence la bouche grande ouverte et quatre fois d’affilé !) ; qu’une fois réveillé vous appelez illico votre amoureux pour mettre un terme à votre belle idylle (de la manière la plus brutale, grossière et irréversible possible !) ; avant d’aller chercher la merde à la première bande de loubards éméchés que vous arrivez à trouver (plus ils sont nombreux et forts plus vous améliorez votre karma ! #goodtips 😉 ): alors vous deviendrez l’artiste le plus torturé inspiré de la soirée terre !

 

POUR CRÉER…IL FAUT ÊTRE FOU !

Quoi ????

Fou ?  Crazy ? Maboule ? Cray-Cray ? Psycho ? Aliéné ? Déséquilibré ? Barjo ? Délirant ? Dérangé ? Farfelu ?

Exalté ? Insensé ? Siphonné ? Cinglé ? Dément ? Détraqué ? Dingue ? Irrationnel ? Excentrique ? Pété ? Sonné ?

Timbré ? Transporté ? Foldingue ? Désaxé ? Hystérique ? Loufoque ? Toqué ? Halluciné ? Jeté ? Folingue ?

Je renonce à l’art.

 

NON, EN VRAI DE VRAI : LA CRÉATIVITÉ, C’EST UN TRUC…DE CRÉATIF

En fait je sais pas pourquoi je m’embête avec cet article : la créativité c’est une histoire de gènes, d’IN-Né ! Il y a les créatifs et les non créatifs, c’est bête hein mais tout se joue à la naissance…et même bien avant à ce qu’on dit !

C’est comme les  cons et les pas cons, c’est pas notre faute : on l’est ou on l’est pas c’est les cigognes qui décident malheureusement !

 

 OU ALORS…UN TRUC DE PAUVRE BOUGRE ?

Rumeur venant de la même rue que celle affirmant qu’il faut avoir mal, bien bien mal pour réussir à créer.

Bah ouais, vous en connaissez beaucoup vous des milliardaires qui ont envie de taper un petit slam introspectif, de  donner un sens à la planète en peinture et en pinceaux, de sculpter l’âme du monde, de danser l’essence de la life …?

A part Picasso, Dali, Woody Allen, Kanye West, Spielberg, Madonna…

 

OU…PT’ÊTRE BIEN UN TRUC DE RICHE BOUGRE APRÈS TOUT

Ouais, riche en expériences, en sensations, en sensibilité, en réceptivité, en culture, en connaissances…et même en billets ma foi !

Plus t’en as, plus tu peux donner Bébert !

 

NAN, LA CRÉATIVITÉ, FAUT PAS CHERCHER, EN FAIT C’EST…MAGIQUE

C’est spirituel le truc, spirituel genre  «ESPRITS ». Ça vient d’ailleurs, d’un endroit où les gens sont tout transparents et tout flottants.

Et même qu’une rumeur (née dit-on dans la rue en face de celle où sont nées la légende de l’artiste maudit et celle de l’artiste miséreux) dit que si l’on s’asperge de salive de cochon d’Inde zébré, un soir de pleine Lune, dans un jardin public icosagonal,  en secouant nos hanches nues enduites d’huile de ricin et de farine sans gluten, en mâchant des marshmallows et en chantant 24K Magic de Bruno Mars à pleins poumons…alors on deviendrait l’artiste le plus applaudi  inspiré  de l’asile de la planète !

 

LA CRÉATIVITÉ…C’ÉTAIT MIEUX AVANT

Avant quoi ? Bah avant qu’il y en ait moins.

En tout cas c’est ce que certains aiment à penser. Qu’il s’agisse d’artistes dont on souligne le manque d’inspiration croissant au fur et à mesure de leur carrière ou d’époques anciennes opposées avec mélancolie à un présent censément plus aride…

Les partisans du « better before » prêtent au passé des vertus créatives à vous donner l’envie de sauter dans une machine à remonter le temps !

 

LA CRÉATIVITÉ…C’ÉTAIT MIEUX APRÈS

Heureusement, il faut de tout pour faire un monde, et d’aucuns soutiennent au contraire que notre merveilleuse époque hypra technologique et les innombrables outils qu’elle met à notre disposition ne peuvent qu’être bénéfiques à nos gentilles inspirations.

Selon les partisans du « better now », notre cerveau, qui n’a jamais été autant sollicité qu’aujourd’hui (par la multitude et  moultitude de logiciels, applications, et autre « pense-intelligent »), est à son apogée frôlant avec tous ces appareils les 30% d’utilisation !

Bah ouais Lucette, l’intelligence artificielle : c’est l’avenir de l’art !

 

LA CRÉATIVITÉ, C’EST MIEUX…DE PAS TROP EN PARLER

En fait je devrais pas faire ce que je fais là : m’étendre pendant tout un article sur ça.

Je dis « ça » mais vous avez compris de quoi je parle hein ? Du truc dont je vous tchatche depuis tout à l’heure, sauf que là je vais arrêter parce que je viens de me souvenir d’une rumeur (je sais plus de quelle rue elle vient celle-là), qui dit que « ça », ce truc qui nous permet d’inventer tout plein de choses, eh bah…faut pas trop en causer.

C’est super flippant, c’est comme Candyman, mais à l’envers : si on dit trop son nom, eh bah « ça » disparait…

 

LA CRÉATIVITÉ…C’EST COMPLIQUÉ !

Bon, je pense que c’est l’heure de conclure hein. Parce qu’il y a trop de choses à dire, trop de questions à poser sur « ça » wesh !

Qu’est-ce qui nous inspire ? Qu’est-ce qui nous pousse à créer ? Pourquoi ? Pourquoi à ce moment ? Quel poids ont les contextes, historiques, sociaux, affectifs, spirituels entourant les artistes et leurs créations sur ce fameux processus d’inspiration ?

Tout ça, tout ça, tout ça, tout ça, tout « CA »…

Je crois que je vais laisser ce merveilleux bordel où il doit être finalement : dans les voies impénétrables du « j’en sais fichtre rien ».

Allez a ciao, Bonsoir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *