Casting, ton univers impitoyable : comment passer ces épreuves du feu

Casting ton univers impitoyble

Pour la plupart des gens, les castings sont juste ces trucs marrants qu’on voit souvent de nos jours dans les émissions de télé. Mais pour certaines personnes, c’est un passage obligé pour travailler ! Chanteurs, mannequins, danseurs, comédiens …et j’en oublie doivent passer par là pour ramener la popote à la casa.

Ces entretiens d’embauche pas communs durent souvent des heures et mettent en compétition parfois plusieurs centaines d’artistes venus de tous les coins du monde – ou du quartier selon l’envergure de l’événement, hein.

Face à eux : le directeur de casting et son staff, une équipe chargée de débusquer la ou les perles rares, leur job c’est de trier vite pour trouver bien. Eh ouais mon gars, ils n’ont pas de temps à perdre, ça doit marcher comme sur des roulettes !

Alors, tout comme à la télé, ils vous collent un joli et gros numéro sur le bide et vous voilà renommés pour la journée (587, 122 ou 1 pour les plus chanceux). Et puis ça défile, en groupe ou individuellement, tout comme à la télé encore, tu attends qu’on appelle ton numéro en regardant les autres aller et venir de la salle où ont lieu les exécutions les auditions.

nouvelle star

Autant dire que si tu n’es pas préparé,  le casting peut  être un sacré bordel émotionnel. Bah ouais : jugé par des pros au regard d’acier, en concurrence avec des centaines de personnes plus douées les unes que les autres,  et quelques secondes seulement pour prouver que c’est toi le best…. pas facile de donner le meilleur de soi dans ces conditions !

Mais devine quoi ? Tata Sda est là pour t’aider : moi aussi j’ai été une jeune pucelle des castings, moi aussi j’ai eu le cœur battant à 500 pulsations/sec et les jambes tellement flageolantes que mon jogging avait l’air tout vide.

Mais depuis ça va mieux, comme qui dirait j’ai pris le pli, je n’hyper ventile plus quand je vois une table de jury, mon cerveau fonctionne à peu près normalement même si je dois m’exprimer devant un public, mes pieds obéissent et font les mouvements que je leur dis de faire sur la musique…

En bref, avec le temps, j’ai appris à gérer la pression des auditions et je me paie même le luxe de venir de te raconter comment faire !

Check moi ça check it out:

 

1-Gnothi seauton

« Hein ??? », entends-je…Bah ouais,  Gnothi seauton =  Connais- toi toi-même, c’est du grec ancien d’après  wikipédia mes sources, il faut se culturer les amis !

En tous cas, connais-toi bien bien toi-même parce que quand tu seras sur place, excitation et stress aidant, tu ne pourras compter que sur une partie limitée de tes compétences habituelles.

Moi je vous l’ai dit mon truc avant c’était les jambes en coton – pas pratique quand on est danseuse, quoi que…

jambes en coton

Mais les altérations physiques et psychiques provoquées par la tension sont diverses et variées. Certains auront mal au ventre, d’autres à la gorge, d’autres auront du mal à respirer, des vertiges, beaucoup oublieront – la mémoire nous joue des tours quand elle est brusquée – j’en ai même vu certains piquer des bonnes grosses crises de larmes…

Le corps et  l’esprit sont dans tous leurs états, ils ne comprennent pas pourquoi on leur demande d’exécuter une performance (et sans faute s’il vous plait) là tout de suite, devant un tas d’inconnus ! Il faut donc les rassurer, en leur indiquant qu’ils n’ont rien à craindre, qu’ils peuvent le faire, pour cela un seul moyen : se connaitre. Sa voix, son texte, sa choré, ses limites…

Tout ce qui ne dépend que de toi, de ta bonne volonté et de ton taf, doit être au top du top ! Comme ça même si t’as les mains qui tremblotent ou des crampes dans le bidon, tu ne perdras que quelques pourcents  de ton immense talent !

2-Fais toi jouli

Ou pas jouli si c’est ce qui est demandé dans l’annonce du casting. Mais apprête-toi en tous cas et essaie de coller aux critères.

Car mon ami, si tu cherches un monde juste et égalitaire où on ne te jugera pas à ton apparence, détourne-toi tout de suite de la voie magique des auditions. C’est précisément ce qui se passe là-bas : on juge l’habit, pas le moine et en un quart de seconde !

Il est donc primordial que tu connaisses le profil que les organisateurs recherchent (pas toujours uniquement basé sur le physique heureusement) et que tu sois honnête avec toi-même quant à ta correspondance, ça te fera gagner du temps et ça t’évitera certaines déconvenues…

C’est un univers dur où les gens, parce qu’ils n’ont pas le time, peuvent être très cash : si tu entends qu’on cherche un homme type « bodybuilder » sachant chanter en mandarin et danser des claquettes, n’espère pas convaincre avec tes prouesses en natation synchronisée, même si tu es une magnifique sirène et que tu t’appelles Pam.

pam

 

3-Sois ton propre V.R.P

Tu vas là-bas pour vendre le meilleur des produits que tu connaisses : toi ! Oui je sais, dur de s’imaginer en aspirateur, mais pourtant il le faut…un peu.

Je t’ai dit dans le premier point que tu devais te connaitre par cœur, toi et tes capacités, eh bien en plus de t’assurer une démo de pro, savoir exactement quelles sont tes compétences et les maîtriser, te permettra de les mettre en avant de la meilleure des façons. #tubrillerasdemillefeux #ilsnenpourrontplus #deoufilstevoudront

Sache te présenter rapidement et efficacement : ton parcours, ton cv, tes photos, la chanson que tu gères le mieux …tu dois pouvoir sortir tout ça à la vitesse de la lumière et avec le sourire d’une miss météo américaine.

4-Be tough

Sois fort. Les heures d’attente,  la compétition sauvage, les critiques acerbes, la peur de ne pas assurer …ça fait partie du jeu. Il faut l’accepter, s’y préparer et s’y habituer.

Avec le temps et en connaissant mieux les rouages du milieu, certains désagréments s’atténuent : tu prévois de quoi patienter, tu viens avec des potes…

In-The-Vet-Waiting-Room

 

5-Be smart

Sois malin. Apprends cet univers, son fonctionnement, observe et décrypte ses codes. Plus tu en sauras, plus tu seras préparé et plus facile seront ces examens extraordinaires.

Tu auras de moins en moins la pression parce que tu sauras à peu près ce qu’il va se passer et les quelques surprises restantes pourront être gérées grâce à ta préparation rigoureuse (je le répète une petite dernière fois : Connais-toi toi-même).

Crée des liens, échange et de fil en aiguille tu auras des infos auxquelles tu n’avais pas accès avant : castings  « V.I.P » –  en comité restreint, recommandation d’agences etc.

6-Relativise

Indispensable pour perdurer. Dans un système aussi arbitraire, tu dois réussir à prendre du recul. Savoir que si on ne te choisit pas à ce casting, on te choisira peut-être au prochain, et vice-versa.

Je sais, plus facile à dire qu’à faire mais vouloir être pris à toutes les auditions auxquelles tu te présentes reviendrait à vouloir gagner à tous les jeux à gratter que ton oncle Hubert t’apporte quand il vient dîner à la maison.

Donc respire, relativise – pense aux mille et une choses bien plus horribles que de ne pas être le prochain visage d’Ultra Mega Brite dentifrice (se cogner très fort le coude contre une armoire alors qu’on est pressé, se retourner l’ongle du petit doigt de pied en dansant le coupé décalé, avoir un rdv galant et se rendre compte qu’on n’a plus de rouge à lèvres… ).

Et surtout key of the keys : multiplie les occasions. En toute logique, plus tu passeras de castings plus tu en réussiras…et franchement c’est beaucoup plus facile de relativiser quand on gagne non !

yess

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *